La Vie Catholique de la Presqu'île de Rhuys


19ème dimanche du temps ordinaire

Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean 6,41-51. 

En ce temps-là, les Juifs récriminaient contre Jésus parce qu’il avait déclaré : « Moi, je suis le pain qui est descendu du ciel. » Ils disaient : « Celui-là n’est-il pas Jésus, fils de Joseph ? Nous connaissons bien son père et sa mère. Alors comment peut-il dire maintenant : “Je suis descendu du ciel” ? » Jésus reprit la parole : « Ne récriminez pas entre vous. Personne ne peut venir à moi, si le Père qui m’a envoyé ne l’attire, et moi, je le ressusciterai au dernier jour. Il est écrit dans les prophètes : ‘Ils seront tous instruits par Dieu lui-même.’ Quiconque a entendu le Père et reçu son enseignement vient à moi. Certes, personne n’a jamais vu le Père, sinon celui qui vient de Dieu : celui-là seul a vu le Père. Amen, amen, je vous le dis : il a la vie éternelle, celui qui croit.
Moi, je suis le pain de la vie. Au désert, vos pères ont mangé la manne, et ils sont morts ;
mais le pain qui descend du ciel est tel que celui qui en mange ne mourra pas. Moi, je suis le pain vivant, qui est descendu du ciel : si quelqu’un mange de ce pain, il vivra éternellement. Le pain que je donnerai, c’est ma chair, donnée pour la vie du monde. »
 
15 aôut - ASSOMPTION DE LA VIERGE MARIE
Evangile de Jésus-Christ selon saintLuc 1. 39-56
  
En ces jours-là, Marie se mit en route et se rendit avec empressement vers la région montagneuse, dans une ville de Judée. Elle entra dans la maison de Zacharie et salua Élisabeth. Or, quand Élisabeth entendit la salutation de Marie, l’enfant tressaillit en elle. Alors, Élisabeth fut remplie d’Esprit Saint, et s’écria d’une voix forte : « Tu es bénie entre toutes les femmes, et le fruit de tes entrailles est béni.
D’où m’est-il donné que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi ? Car, lorsque tes paroles de salutation sont parvenues à mes oreilles, l’enfant a tressailli d’allégresse en moi. Heureuse celle qui a cru à l’accomplissement des paroles qui lui furent dites de la part du Seigneur. »
Marie dit alors : « Mon âme exalte le Seigneur, exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur ! Il s’est penché sur son humble servante ;  désormais tous les âges me diront bienheureuse. Le Puissant fit pour moi des merveilles ;  Saint est son nom ! Sa miséricorde s’étend d’âge en âge  sur ceux qui le craignent. Déployant la force de son bras, il disperse les superbes. Il renverse les puissants de leurs trônes, il élève les humbles. Il comble de biens les affamés,  renvoie les riches les mains vides. Il relève Israël son serviteur,  il se souvient de son amour, de la promesse faite à nos pères,  en faveur d’Abraham et sa descendance à jamais. »
 Marie resta avec Élisabeth environ trois mois, puis elle s’en retourna chez elle.
 

    BESbswy

BESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswy

Site créé, par Isabelle GUILLEMETTE et Daniel RIVIERE

géré avec la collaboration de Jean-Claude MARJOU, sscc

contact pour ce site : Jcmarjou@gmail.com

 

Isabelle  GUILLEMETTE

Créatrice et animatrice de ce site d'information, notre amie Isabelle Guillemette a été rappelée par le Seigneur  le mercredi 28 juin au terme d'une longue et douloureuse maladie. Femme de foi et de "service des autres", Isabelle rejoint celle à qui elle avait confié ses joies et ses peines, la Vierge Marie qu'elle aimait tant. .

Prions pour elle le Dieu de toute miséricorde dont, à sa manière, elle annonçait à tous l'Amour infini


L'Adieu à Isabelle, prononcé par son ami  Didier Josse
14 ko
Adieu_a_Isabelle.docx

 

SARZEAU :

Curé doyen :

Père Joël JOUBAUD,

 02 97 41 81 07

 

Courriel : sarzeau@diocese-vannes.fr

 

ARZON :

Père Joseph RAOUL,

02 97 53 83 50

Messe le Dimanche l'hiver : 10 h 30

 

Nouveauté en 3ème page : Critiques de films

Assister à une messe par internet

ECOUTEZ RADIO

Sud Bretagne

(nouveau nom de

Radio Ste Anne)

SUR 90.2 FM

SECTEUR PASTORAL DE

SARZEAU - St GILDAS DE RHUYS

nuit  des  églises  2015

Saint Gildas de Rhuys Eglise abbatiale

Samedi 4 juillet 2015 de 20 h 30 à 23 h 00

Les Saints Patrons de nos Eglises et chapelles

Office de vêpres

Diaporama et commentaires

Orgue : Jean-Pierre Maudet

Bombarde : François Gouthe

Quelques photos ci-dessous de Père J.C. Marjou

1 - INFORMATIONS PRESQU'ILE DE RHUYS


du

Le 1er vendredi de chaque mois chez les Pères Picpus,

 Messe à 11 h suivie de l'Adoration

*************************************************************************************************

A NOTER

 

presbytère de Sarzeau : 02 97 41 81 07

presbytère d'Arzon : 02 97 53 83 50

 

Notez le :

du 16  juin au 15 septembre,

la messe du mardi et celle du samedi à Sarzeau sera célébrée à 18h30

 

  

 

Du 3 juillet au 8 septembre  chapelle de Trévenaste :

  • ouverture de la chapelle du mardi au samedi de 17h à 19h
  • messe dominicale à 9h30 du 15 juillet  au 19 août

       

 

 


                    

 

 

  

 

 

 


 

 

BESbswy

Nouveau

 

page 1 :  les photos de Cyclamen

page 2 : infos pratiques des secteurs d'Arzon et de Sarzeau

page 3 : documents du pape François et lien vers des sites d'Eglise

page 4 : les derniers films (critique du P. Luc)

page 5 : diocèse de Vannes et sanctuaire de Ste Anne d'Auray

Les archives de Cyclamen

Cyclamen  2017 - 11ème édition

le reportage en images :

cliquez sur le titre en bleu ci-dessous 

 

Secteur  Pastoral  de  Sarzeau

Concert

Requiem de Mozart

toutes les photos

cliquez  ici

 

église st Saturnin de Sarzeau

Programme  été 2018

  • lundi 6 août 20h45 : conférence du P. Jean-François Pérennes, o.p. : "Jérusalem, quels chemins pour la paix" (10€/8€)
  • lundi 13 août, 20h45 : conférence "Mystère des symboles celtiques" par David Balade (10€/8€) ; atelier "dessions un triskell, 14h-16h sur réservation (25€ matériel fourni)
  • lundi 20 août, 20h45 : lecture  "Entre ciel et chair",  l'histoire vraie de deux amants mythiques Héloïse et Abélard (12€/10€)
  • lundi 27 août 20h45 : conférence "A la découverte du soi grâce à la mythologie grecque" , par Odile Fresch et Marie Printemps(10€/7)

images des fêtes et pardons

photos d'Isabelle Guillemette

N.D. du Roncier  à  Josselin

N.D. de Toute Aide à Querrien 22

abbaye de  Rhuys  tél 02 97 45 23 10    abbaye.de.rhuys@orange.fr

 

 


 

"La Foi, une découverte ou une redécouverte ?"

Vous êtes peut-être de ceux et celles qui voudraient commercer ou recommencer à parler de la Foi à la suite du Christ ?

Autrefois : vous avez peut-être été baptisé(e), été au catéchisme. Puis vous avez laissé tomber. Maintenant : vous vous posez des questions, sur Dieu, sur l'Église, sur l'humanité aujourd'hui. Vous aimeriez aborder ou approfondir vos questions, faire le point. C'est possible, nous sommes à votre écoute, vous pouvez APPELER en toute liberté le numéro de téléphone suivant : 02 97 41 81 07 ou le presbytère de votre paroisse.

l'abbatiale - St Gildas de Rhuys 

(cliquez sur l'image pour un lien avec le blog de l'abbatiale)  contact abbatiale 02 97 45 30 34 / 02 97 45 38 30

  • mardi 7 août, concert Rigot,  Orgue classique et sacré (12 et 5€, gratuit pour les enfants) 
  • jeudi 9 et vendredi 10 août : Musique non stop… Orgue le matin,  ateliers de chants de 15h à 18h, concert de clôture le vendredi à 21h
  • samedi 12 août : concert Ott  - Lagors  : orgue, harpe et voix (12 et 5€, gratuit pour les enfants)

 

EPSILON

La solidarité diocésaine avec Diaconie 56 :

"Reprendre espoir pour retrouver un empoi". Ce Service de Solidarité accueille et écoute en toute confidentialité nos frères sans emploi. Si vous vous sentez seul, fragilisé, découragé, EPSILON est là pour vous aider à passer le cap à l'aide d'activités adaptées à vos attentes : Rencontres et échanges - Soutiens psychologiques et spirituels. Activités proposés : Apprentissage des Techniques de présentations adapté aux entretiens d'embauche. Autres activités : sorties découvertes, randonnées et divers (artistiques et manuelles).

Contact et renseignements : Tél : 06 71 88 99 92 - mail : epsilon.ssd56@yahoo.fr